lundi 17 juillet 2017

La paix en Gaule

Ça faisait un bail que je me trainais des rush de voix hurlée dans un ampli guitare, issus d'une session d'enregistrement pour un groupe de black metal.
J'avais envie de les faire vivre mais je cherchais une direction. 

Depuis 2005 et l'arrivée de Sarkozy au pouvoir nous assistons en France à une explosion continue et simultanée de connerie moutonnière, de ressentiment jaloux, de politiquement correct et de nihilisme à laquelle le rebattage des cartes opéré au terme des présidentielles d'avril 2017 a apporté un premier - mais fort timide - coup d'arrêt.

Ce climat de sottise et de relâchement moral m'a donné l'envie de reproposer de la musique gravos, dans le même genre d'esprit que Phallus Impudicus, Fatalitas ou Plastofilene.

J'ai donc organisé sur la base de ces rush de voix saturée un collage électroacoustique d'une vingtaine de minutes ponctué par des propos dégueux de doublages français dégueux d'un boulard US dégueu du début des années 90.

Les insanités proférées en couple dans la joie et l'allégresse sont pensées comme des instruments, des pupitres, des points d'orgue.

Le sample d'intro est extrait d'un vieux docu sur les sectes en France ou l'on entend des "druides" de région parisienne se demander en chœur si il y'a "la paix en Gaule".

Ecouter "La paix en Gaule"

lundi 6 mars 2017

Immersed carcasses



















Immersed Carcasses est une plage ambiant noise créée en détournant l'enregistrement d'un live du groupe death metal Carcass.


Le document initial, retraité et redécoupé, sert de trame sur laquelle j'appose des gargouillements pitchés enregistrés au micro jouet, des arpèges de harpe joués par Valérie Patte, des samples d'Allan Holdsworth, des soli de shredders amateurs ou des cris de chiens glanés ça et là sur Youtube.

Cette réorganisation me permet de créer une série de tableaux sombres et chaotiques à écouter d'une seule traite comme une texture ambiante et pas comme un album de metal.

J'ajoute qu'une fois n'est pas coutume, "Immersed Carcasses" sort sur le label brésilien SattvaRecords.

Ecouter/Listen to "Immersed Carcasses"

lundi 27 février 2017

Nouvelle organisation du catalogue



J'ai tendance à me méfier des classifications et de la cohérence en art dans la mesure où ces notions deviennent assez régulièrement des freins à la créativité ou de puissants instruments au services de ceux souhaitant réduire les œuvres à l'horizon - généralement limité - de leur propre vécu.

Néanmoins, au fur et mesure que j'avance je vois apparaître des sous-ensembles qui correspondent aux différentes périodes/directions/formations explorées:

Anthurus d'Archer - Catalogue:
- Les tableaux,
- Les scènes de la vie quotidienne,
- Les ambres,
- Les fossiles,
- CFOS,
- Nevermore,
- L'île du Roi,
- Duos et trios,
- Le quintette électrique.

Duos et trios



Comme son nom l'indique, cet ensemble regroupe des pièces réalisées simultanément avec deux ou trois instrumentistes.

Les petites formations sont à la fois plus légères sur le plan pratique tout en étant extrêmement exigeantes sur les plans musical et personnel.

La musique instrumentale en groupe est très demandante car au  travail de choisir et jouer les notes, s'ajoute celui de la défendre avec droiture sans qu'elle n'aspire votre vie ou celle de vos compagnons.

Cela explique partiellement que la musique non instrumentale en solo telle que celle des Tableaux soit à ce jour mieux représentée dans mon catalogue récent que la musique instrumentale en groupe.

Mais ça ne va pas durer!

Duos et trios:
Les îles de la Désolation, avec Frank Quintard,
Vespa Mandarinia, avec Valérie Patte et Mayu Sato.

Les Ambres



Les "Ambres" regroupent les pièces réalisées avec ma guitare ambrée.

C'est une guitare solid-body à électronique passive équipée de deux micros double bobinage.

Le son de cet instrument est légèrement compressé, rond, assombri.

C'est une guitare récente dont je me sers également lors de prestations plus alimentaires, j'ai donc tendance à la ménager et à l'utiliser comme une guitare, ce qui est loin d'être la norme pour Anthurus.

Les Ambres:
I: Personnage Occupé
II: Saltat Lethargicus

Les Tableaux



Je compose et réalise mes musiques en faisant converger deux forces contradictoires:

- Le suivi d'un programme que je me suis fixé sur des idées musicales, des esthétiques, des sons ou des instruments.
- Le choix instinctif au jour le jour des moyens, du matériau sonore, de la thématique ou de l'ambiance générale des musiques, afin de tendre vers le travail le plus honnête et personnel possible.

Les musiques que je crée en solo - généralement non instrumentales - sont le reflet de cette démarche, entre chaos et organisation, bruit et silence (nuits et brouillards?), noirceur et rigolade.

Je parle de tableaux car le sens visuel intervient beaucoup dans mon inspiration et parce qu'à certains moments j'ai le sentiment d'être d'avantage un peintre des sensations qu'un architecte des notes.

Les Tableaux:
I: Via Crucis
II: Reimpression
III: Bath salt phenomenon
IV: Rêveries sur les thèmes de la perte, de la force et de la nature

Scènes de la vie quotidienne


"Scènes de la vie quotidienne" est le fruit de ma collaboration en duo avec Lionel Vallat.

L'idée est de créer une musique entre improvisation, musique contemporaine et rituel magique, en plaçant un micro dans un lieu non musical au sein duquel nous improvisons.

Les plages sonores, enregistrées en stéréo par ce micro autour duquel nous évoluons, constituent un matériau sur lequel je retravaille par la suite dans un esprit généralement psychédélique, également marqué par la musique de Giacinto Celsi.

Pendant quelques années nous sommes partis improviser, à l'aventure, dans divers lieux incongrus de Poitiers, des voies de chemin de fer, des parkings souterrains, des forêts, des appartements, des lieux de culte.

Je travaille aujourd'hui sur ces archives d'un temps passé, à faire naître des moments de poésie rituelle et barbare.

Scènes de la vie quotidienne:
I: Mimi gris
II: Convocation
III: Etrange clairière
IV: Inocentia Animalium