lundi 6 mars 2017

Immersed carcasses



















Immersed Carcasses est une plage ambiant noise créée en détournant l'enregistrement d'un live du groupe death metal Carcass.


Le document initial, retraité et redécoupé, sert de trame sur laquelle j'appose des gargouillements pitchés enregistrés au micro jouet, des arpèges glaciaux de harpe joués par Valérie Patte, des samples d'Allan Holdsworth, des soli de shredders amateurs ou des cris de chiens glanés ça et là sur Youtube.

Cette réorganisation me permet de créer une série de tableaux, généralement chaotiques, qui m'évoquent l'enfer de Dante par certains côtés.

J'ai cherché ici à créer une texture ambiante, un tableau sonore à écouter d'une seule traite, et pas un album de musique metal.

Je me suis néanmoins nourri des sensations ressenties à l'écoute de groupes doom comme Disembowelment ou war metal tels que Conqueror ou Revenge, où l'inconfort produit par l'agression sonore contribue à mettre l'auditeur dans une ambiance surnaturelle, horrifique et jubilatoire.

J'ajoute qu'une fois n'est pas coutume, "Immersed Carcasses" sort sur le label brésilien SattvaRecords.

Ecouter/Listen to "Immersed Carcasses"

lundi 27 février 2017

Nouvelle organisation du catalogue



J'ai tendance à me méfier des classifications et de la "cohérence" en art dans la mesure où ces notions deviennent assez régulièrement des sources d'autocensure ou de puissants instruments au services de ceux souhaitant réduire les œuvres à l'horizon, généralement limité, de leur compréhension. 

Néanmoins, au fur et mesure que j'avance je vois apparaître des rubriques, des sous-ensembles qui correspondent aux différentes périodes/directions/formations explorées et que je nomme aujourd'hui de la façon suivante afin d'en permettre une meilleure appréhension:

Anthurus d'Archer - Catalogue:

- Les tableaux,
- Les scènes de la vie quotidienne,
- Les ambres,
- Les fossiles,
- CFOS,
- Nevermore,
- L'île du Roi,
- Duos et trios,
- Le quintette électrique.

Duos et trios



Comme son nom l'indique, cet ensemble regroupe des pièces réalisées simultanément avec deux ou trois instrumentistes.

Les petites formations sont à la fois plus légères sur le plan pratique tout en étant extrêmement exigeantes sur les plans musical et personnel.

La musique instrumentale en groupe est la partie la plus demandante pour le compositeur interprète, car au dur travail de choisir et jouer les notes, s'ajoutent celui de sa réalisation technique et la gageure de défendre avec droiture une musique progressiste - non utilitaire et non "digestive" - dans une société de court terme basée sur la rivalité, la séduction et l'exaltation des plus vils instincts grégaires.

Point de lamentation ici car j'aime ce conflit qui permet à l'artiste de se transcender et d'affirmer sa volonté, mais cela explique que la musique non instrumentale en solo telle que celle des Tableaux soit à ce jour mieux représentée dans mon catalogue récent que la musique instrumentale en groupe.

Les mélodies, rythmes et nuances des instruments de musique occuperont donc, je le souhaite ardemment, l'essentiel de la seconde partie d'une vie que je me souhaite très longue.

Duos et trios:
Les îles de la Désolation, avec Frank Quintard,
Vespa Mandarinia, avec Valérie Patte et Mayu Sato.

Les Ambres



Les "Ambres" regroupent les pièces réalisées avec ma guitare ambrée.

C'est une guitare solid-body à électronique passive équipée de deux micros double bobinage.

Le son de cet instrument est légèrement compressé, rond, légèrement assombri.

C'est une guitare récente dont je me sers également lors de prestations plus alimentaires, j'ai donc tendance à la ménager et à l'utiliser comme une guitare, ce qui est loin d'être la norme pour Anthurus.

Les Ambres:
I: Personnage Occupé
II: Saltat Lethargicus

Les Tableaux



Je compose et réalise mes musiques en faisant converger deux forces contradictoires:

- Le suivi d'un programme que je me suis fixé sur des idées musicales, des esthétiques, des sons ou des instruments.
- Le choix instinctif au jour le jour des moyens, du matériau sonore, de la thématique ou de l'ambiance générale des musiques, afin de tendre vers le travail le plus honnête et personnel possible.

Les musiques que je crée en solo - généralement non instrumentales - sont le reflet de cette démarche, entre chaos et organisation, bruit et silence (nuits et brouillards?), noirceur et rigolade.

Je parle de tableaux car le sens visuel intervient beaucoup dans mon inspiration et parce qu'à certains moments j'ai le sentiment d'être d'avantage un peintre des sensations qu'un architecte des notes.

Les Tableaux:
I: Via Crucis
II: Reimpression
III: Bath salt phenomenon
IV: Rêveries sur les thèmes de la perte, de la force et de la nature

Scènes de la vie quotidienne


"Scènes de la vie quotidienne" est le fruit de ma collaboration en duo avec Lionel Vallat.

L'idée est de créer une musique étrange et non normée, entre improvisation, musique contemporaine et rituel magique, en plaçant un micro dans un lieu non musical au sein duquel nous improvisons.

Les plages sonores, enregistrées en stéréo par ce micro autour duquel nous évoluons, constituent un matériau sur lequel je retravaille par la suite dans un esprit généralement psychédélique, également marqué par la musique de Giacinto Celsi.

Pendant quelques années nous sommes partis improviser, à l'aventure, dans divers lieux incongrus de Poitiers, des voies de chemin de fer, des parkings souterrains, des forêts, des appartements, des lieux de culte.

Je travaille aujourd'hui sur ces archives d'un temps passé, à faire naître des moments de poésie rituelle et barbare.

Scènes de la vie quotidienne:
I: Mimi gris
II: Convocation
III: Etrange clairière
IV: Inocentia Animalium

L'île du Roi


"L'île du Roi" regroupe les pièces prenant
l'île de Ré pour thème ou matériau sonore, île sur laquelle j'ai passé une grande partie de mon enfance et l'essentiel de ma jeunesse.

Beaucoup de choses ont été - et seront encore, hélas - dites sur l'évolution contemporaine de cette petite terre charentaise depuis sa transformation en presqu'île à la fin des années 80.

Abstraction faîte de son exploitation touristique, j'y vois une sorte de territoire mystérieux, avec ses mers intérieures, ses déserts, ses ruines, ses esprits et ses secrets.

C'est donc une source d'inspiration à laquelle je reviens toujours boire, un coffre magique rempli d'archives familiales et de documentation, posé sur la mer.

L'île du Roi:
I: L'horloge égrène les perles du temps

II: Petite féérie maritime
III: Souvenirs d'enfance et chansons de cabaret au début du XXème siècle